cabinet podologie sport 38, podologie classique 38, soins pédicurie 38
cabinet podologie sport 38, podologie classique 38, soins pédicurie 38
Podologie Podologie du sport
Podologie Podologie du sport

Podologie et podologie du sport près de Grenoble à Saint-Ismier dans l'Isère (38)

Un plateau technique complet pour l'analyse de la course, de la marche et de la posture.

Trente ans d'expérience du thermoformage des orthèses plantaires directement au pied du patient.

Un bilan podologique adapté à votre pratique sportive: course à pied, trail, randonnée, ski, tennis, basket, handball, foot, rugby, cyclisme, golf...

 

 

Pathologies fréquement abordées en podologie du sport:

 

Metatarsalgies (syndrôme 2e rayon, synovite, névrôme de Morton)

 

Plantalgies (myo-aponevrosite plantaire)

 

Talalgies (aponevrosite plantaire d'insertion ou épine calcanéenne, ou d'origine traumatique)

 

Gonalgies en rapport avec des troubles statiques (genu valgum, varum, recurvatum ou flessum, sur troubles de la statique podale)

 

Lésions du cuboïde (sequelles d'entorses par exemple)

 

Ténosynovites ( La ténosynovite est une tendinite caractérisée par une inflammation d'un tendon et de sa gaine synoviale. Cette pathologie rhumatismale peut toucher toutes les zones tendineuses (épaule, main, pied) souvent sollicitées et qui subissent des micro-traumatismes).

 

Tendinite du TFL ( ou de la bandelette ilio-tibiale: sur la face externe de la cuisse, le tenseur du fascia lata est un tendon plat en forme de bandelette. Il s’étend du haut du fémur jusqu’au haut du tibia où il s’insère. Lors de la marche il se déplace d’avant en arrière à la manière d’un essuie-glace. Il passe alors au-dessus du relief osseux externe de l’extrémité inférieure du fémur : le condyle externe. Dans certaines conditions le fascia lata « accroche » au passage du condyle fémoral. Ce conflit répété est à l’origine d’une irritation douloureuse. La gêne induite s’appelle syndrome de la bandelette ilio-tibiale ou « syndrome de l’essuie-glace » ou encore balayage du fascia lata. Elle concerne certains sports tels que la course à pied, le vélo, la marche en descente en montagne).

 

Tendinite de la patte d'oie (Elle s'observe :lors des sports d’impulsions : tennis, saut en hauteur, danse, football… mais aussi chez le cycliste ;chez la femme à partir de 50 ans, isolée ou en association avec une arthrose. La répétition d’un mauvais positionnement du pied favorise la tendinite. Plus le pied tourne vers l'extérieur plus la tension sur les tendons de la patte d'oie est importante).

 

Tendinites rotuliennes (siège souvent à la pointe de la rotule).

 

Périostite tibiale (la périostite est une inflammation à caractère dégénératif affectant le périoste). La survenue de cette pathologie provient directement d'une trop grande tension des insertions musculaires et aponévrotiques fixées au périoste. Elle peut aussi être la relation de cause à effet d'un grand nombre de choc répétés, entre autres lors de la pratique de certain sports fractionnés, tel que l'athlétisme ou la danse classique par exemple ).

 

Tendinite achiléenne ( la tendinite achilléenne est une inflammation du tendon d'Achille qui se traduit par une tuméfaction du tissu lésé rendant la marche douloureuse.

La tendinite achilléenne est souvent subséquente à une pratique sportive traumatisante répétée et / ou à des chaussures de mauvaise qualité ).

 

 

 

 

 

Infos diverses sur la profession de podologue:

 

Un podologue est un praticien en pédicurie et en podologie. Le podologue ou pédicure-podologue, en France, traite les affections épidermiques et unguéales du pied ainsi que ses troubles statiques et dynamiques.

 

Le podologue cumule ainsi deux activités complémentaires :

  • en pédicurie, une activité de soins. Ces soins visent à prévenir, à déceler et à traiter les pathologies congénitales ou acquises entraînant des affections épidermiques et unguéales
  • en podologie, une activité de conception et d'adaptation d'orthèses sur mesure (orthèses plantaires fonctionnelles ou de confort (semelles orthopédiques), orthèses d'orteils (orthoplasties), orthèses unguéales (orthonyxies) et prothèses unguéales (onychoplasties).

En France, il s'agit d'une profession paramédicale à compétences définies.

Le pédicure-podologue intervient sur les manifestations des affections cutanées, statiques et dynamiques du pied, et leurs interactions avec l'appareil locomoteur, à partir d'un diagnostic qu'il a préalablement établi, dans le domaine de la pédicurie-podologie. Le pédicure-podologue prescrit, confectionne ou adapte des dispositifs médicaux podologiques externes applicables au niveau du pied. Il prescrit et applique des topiques et des pansements. Le pédicure-podologue réalise des activités en matière de prévention, de formation, d'éducation et de recherche.

 

Compétences

 

Les compétences professionnelles sont nettement définies et limitées par le Code de la Santé Publique :

  Seuls, les pédicures-podologues auront qualité pour traiter directement les affections épidermiques (couches cornées et unguéales du pied) à l’exclusion de toute autre intervention provoquant l’effusion de sang.

  Ils sont également seuls qualifiés pour pratiquer les soins d’hygiène, confectionner et appliquer les semelles destinées à soulager les affections épidermiques. (SAE) (non remboursées car non prescrites par un médecin)

 Sur ordonnance et contrôle médical, les pédicures-podologues pourront traiter les cas pathologiques de leur domaine. (Hygromas, onyxis, et..., soins pré et post-opératoires).

 

 

DÉCRET 85-631 DU 19 JUIN 1985 qui concerne uniquement les podologues:

 

ARTICLE 1: Les pédicures-podologues accomplissent, sans prescription médicale préalable et dans les conditions fixées par l’article L.493 du Code de la Santé Publique, les actes professionnels définis aux articles 2, 3, 4, 5 et 6 suivants.

ARTICLE 2: Diagnostic et traitement des:

  1. Hyperkératoses mécaniques ou non, d’étiologie et de localisations diverses;
  2. Verrues plantaires;
  3. Ongles incarnés, onychopathies mécaniques ou non, et les autres affections épidermiques ou unguéales du pied, à l’exclusion des interventions impliquant l’effusion de sang.

ARTICLE 3:

  1. Exfoliation et abrasion des téguments et phanères (rabotage, fraisage et meulage);
  2. Soins des conséquences des troubles sudoraux.

ARTICLE 4:

Soins d’hygiène du pied permettant d’en maintenir l’intégrité: surveillance des soins et des personnes, valides ou non, pouvant présenter des complications spécifiques entrant dans le champ de compétences des Pédicures-Podologues.

ARTICLE 5:

Prescription et application des topiques à usage externe figurant sur une liste fixée par un arrêté du Ministre Chargé de la Santé pris après avis de l’Académie Nationale de Médecine.

ARTICLE 6:

Prescription, confection et application des prothèses et orthèses, onychoplasties, orthonyxies, orthoplasties externes, semelles orthopédiques et autres appareillages podologiques visant à prévenir ou à traiter les affections épidermiques et unguéales du pied.